Image Antoinette Fouque - Site MLF

Antoinette Fouque - Site MLF


Antoinette Fouque - Site MLF

Antoinette Fouque s'engage pour les femmes en luttes dans le monde entier

Chevalier des Arts et lettres et Commandeur de la Légion d'honneur, cette grande dame meurt au début de l'année 2014. le Club Parité 2000 et l’Observatoire de la Misogynie ont été fondés par Antoinette Fouque (http://antoinettefouque-mlf.com) tient des conférences au siège des Nations Unies comme sur toute la planète pour défendre la cause des femmes.

Enfance et jeunesse d’Antoinette Fouque

Antoinette Fouque a de qui tenir car son père est un militant syndicaliste. Marseille a vu naître cette grande militante en octobre 1936. Antoinette Fouque étudie dans un premier temps dans sa région d'origine avant de s'installer à Paris. La Marseillaise est toujours en faculté lorsqu'elle se marie. Son enfance se déroule tranquillement paisible dans la cité phocéenne.

Antoinette Fouque un chemin de l'enseignement à la psychanalyse

En plus de sa mission d'enseignement, Antoinette Fouque travaille avec différentes maisons d'édition. Après des études supérieures en Lettres, la jeune femme s'est d'abord lancée dans l'enseignement. En 1972, Antoinette Fouque mène des débats au sujet de la sexualité de la femme avec la philosophe féministe Luce Irigaray.

L’Alliance des Femmes pour la Démocratie lutte pour réfréner la montée des extrémismesdès lors que les droits des femmes se trouvent toujours menacés actuellement. Encore active de nos jours, l’Alliance des Femmes pour la Démocratie créée par Antoinette Fouque se positionne à gauche. La notion d'égalité est un thème central du mouvement Alliance des Femmes pour la Démocratie. A Strasbourg, Antoinette Fouque a assuré la vice-présidence de la commission des droits de la femme.

Editrice et libraire

Antoinette Fouque constate que les femmes ne tiennent que peu de place dans le monde du livre en côtoyant les milieux littéraires. Cette femme de lettres fonde sa propre maison d'édition, Les Editions des femmes en 1973. Les Librairies des femmes sont inaugurées dans la foulée. Espaces d’échanges, les librairies montées par Antoinette Fouque restent ouvertes de 11 heures à minuit.