économie mondiale

La situation de l’économie mondiale en 2019

Les économistes ont arrêté leur prévision sur une économie mondiale en état de ralentissement pour l’année 2019. Ceci peut être éphémère ou va-t-il encore s’empirer comme la crise financière de 2008 ? Les possibilités n’en manquent pas. C’est pourquoi, les économistes restent vigilants à ce domaine.

Le cas aux États-Unis, en Europe et en Chine

Se trouvant actuellement dans un rythme élevé, les États-Unis ne vont pas toujours briller. Pour l’année 2018, cette première économie mondiale a connu une situation à la perfection. En effet, la croissance a touché ses 3%, le taux de chômage a régressé à 3,7% et la stabilité de l’inflation a bien soutenu l’économie. Cette dernière ne va pas tout de même en rester là. S’il était à ce niveau, ce n’est pas par hasard. Elle est due aux mesures fiscales imposées par Trump qui ont généré un effet positif l’année dernière. Pour 2019, la situation va se mettre au ralenti.

À noter que l’économie va essayer de se maintenir à un rythme plus raisonnable. À l’époque de Barack Obama, la croissance a touché les 2%. Avec les 3% de l’année 2018, il faudra s’attendre à une certaine modération. Mais, ceci ne touche pas uniquement les États-Unis. L’Europe quant à elle se situe à ses 1,5% de croissance. En Chine, cette dernière égalise les États-Unis. Les mesures de relance sont les mêmes, mais elle va aussi connaître un ralentissement.

Les impacts du ralentissement de l’économie mondiale en 2019

Les impacts ne sont pas encore très sûrs aujourd’hui. Il faut s’attendre à la durée considérable du ralentissement cette fois-ci. Néanmoins, la crainte de la crise financière ne se pose pas jusqu’à maintenant. Les risques sont minimes pour que l’économie se retrouve à la crise de 2008. Les économistes n’ont pas donc de raison de vraiment paniquer là-dessus. Toutefois, il existe deux grands points à surveiller.

Il faut rester vigilant sur le ralentissement en question. Il peut se terminer en peu de temps ou traîner encore pendant bien longtemps. Il serait aussi possible qu’il entraînera un recul de l’économie mondiale. Le risque est là ! C’est juste que son degré ne soit pas inquiétant. Cela ne signifie donc pas qu’il faille baisser les bras. Les économistes restent attentifs à cet aspect de l’économie étant donné que les dettes remarquées partout demeurent sur une échelle imposante. S’il le recul est envisageable, les risques peuvent être plus brutal que la crise financière de 2008.

Concernant la Chine, les points de surveillance touchent aussi cette destination. L’année dernière, cette grande puissance a réalisé une relance de son économie. Cette stratégie a donné ses fruits, mais reste à savoir si elle va se renforcer sur cette relance. Si c’est le cas, son rythme sera bon avec 7% de croissance. Il faut reconnaître que si cette relance est maintenue, le ralentissement dans d’autres destinations sera bel et bien compensé. S’il n’y a plus de relance, les zones comme l’Europe feront face à une situation négative en termes d’économie. En sommes, le destin de l’économie mondiale de 2019 se trouve entre la situation de la Chine et celle des États-Unis.

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Tous droits réservés.