interdit bancaire

Interdit bancaire : 4 solutions pour obtenir un crédit

Par voie classique, l’accès au crédit est difficile pour une personne qui est fichée à la banque. En effet, les établissements de crédit et les organismes financiers la classent comme non éligible, car il y a des risques de non-remboursements. Rien n’empêche toutefois un interdit bancaire de tenter sa chance du fait qu’il a le plus besoin d’argent. Par contre, il peut aussi opter pour d’autres solutions.

1.Contracter avec un microcrédit social

On doit se rappeler que le fichage n’est qu’une information, mais non une sanction pour l’emprunteur. Cela veut dire que la banque centrale établit juste les fichiers pour aider les établissements financiers à évaluer leur prise de risque en contractant avec une personne. De ce fait, l’interdit bancaire peut toujours faire des demandes de crédit, par exemple, auprès d’un microcrédit social FICP. Cet organisme accorde spécialement un prêt de faible montant à l’emprunteur en cas de difficultés à trouver une banque traditionnelle. Il peut octroyer une somme oscillant entre 500 et 5 000 euros. Toutefois, il reste un crédit à rembourser.

2.Se rapprocher des organismes pour interdit bancaire

Outre le microcrédit social, certaines entités permettent à l’interdit bancaire d’effectuer un prêt personnel rapide ou un crédit de consommation. Pour trouver le meilleur organisme, l’emprunteur peut passer sur les comparateurs en ligne comme https://www.moncreditrapide.info/. On compte, par exemple, la caisse d’allocation familiale qui octroie généralement un crédit de consommation non affecté. Il y a aussi la Croix rouge qui, en partenariat avec des banques, propose des offres de crédits pour un besoin personnel ou encore un projet d’insertion socio-professionnelle. En outre, le fiché bancaire peut chercher des organismes de crédit en ligne.

3.Passer par une hypothèque

Il existe des organismes de prêt pour interdit bancaire qui suggère à l’emprunteur de mettre son bien immobilier en hypothèque. Si le fiché à la banque est alors propriétaire d’une résidence, cette solution lui permettra de demander un crédit sans difficulté. Pour ce faire, le logement sera utilisé comme caution. Effectivement, cette dernière sera un appui solide pour son dossier, car elle apportera plus de garanties à l’établissement de prêt. Cependant, l’emprunteur doit toujours être conscient que ce type de placement est extrêmement risqué. Il peut tout perdre s’il n’arrive pas à payer ses mensualités. Le prêteur peut saisir le bien immobilier si l’emprunteur n’honore pas sa dette.

4.Faire un prêt entre particuliers

Au lieu de se rapprocher des organismes de crédit, l’emprunteur peut aussi se tourner vers des prêteurs particuliers afin de réaliser son projet. D’ailleurs, sur internet, il existe des plateformes qui rassemblent ces personnes. Il y a également des organismes de crédit qui sont spécialisés pour le prêt entre particuliers. De son côté, l’investisseur fait fructifier son capital. Il est aussi moins méfiant qu’un établissement financier. D’un autre côté, les deux parties peuvent faire un contrat pour bien s’entendre. En tout cas, pour pallier à un éventuel défaut de paiement, un prêteur particulier peut proposer des crédits avec des taux d’intérêt extrêmement élevés. Cependant, selon les règlements, ceux-ci ne doivent pas dépasser les taux d’usures des établissements bancaires.

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

© copyright 2020 adoc-france.org | Contact